Saison 2018-2019 - AMIA

Aller au contenu

Menu principal :







Saison 2018 - 2019
__________












Damien Guillon (alto)
Le Banquet Céleste
__________________________________________________
Dimanche 14 octobre 2018 à 17h00
Église réformée du Bouclier, Strasbourg



 


J.S.BACH: cantates pour alto
Ich habe genug, BWV 82
Gott soll allein, mein Herze haben BWV 169


 
Parmi les quelque 230 cantates de Bach qui nous sont parvenues, seules douze sont écrites pour un seul chanteur soliste.
Ces méditations personnelles empruntent tantôt la voix de basse symbolisant le Christ et par extension les prophètes, tantôt celle de soprano pour exprimer l’amour, la joie, la félicité ou encore l’alto pour la peine, l’âme endolorie, meurtrie.
Après un premier récital consacré à deux des cantates pour alto seul, donné à l’AMIA en 2011 et suivi d’un enregistrement qui a reçu l'éloge de la presse, Damien Guillon et son ensemble le Banquet Céleste nous font la joie de revenir pour un second volet. Depuis le début de sa carrière, Bach est resté au centre du répertoire de Damien Guillon qui l'interprète au sein des plus grands ensembles sous la direction de chefs tels que Suzuki, Herreweghe, Savall, Pichon…
Pour l'année 2019, Damien Guillon privilégie le Banquet Céleste qui fête ses 10 ans.







Crédit photo: Julien Benhamou

 Un aperçu du travail réalisé par Damien Guillon
______________________________________________________









 

Sites internet
___________


Billetterie :
________
En ligne :
                 Dimanche 14 octobre 2018
             
Boutique Culture, place de la Cathédrale à Strasbourg


Accessible en transport en commun :
______________________________

Tram :   ligne A ou D arrêt Langstross/Grand'Rue
Tram :   ligne B ou F arrêt Alt Winmärik

Bus    :  ligne 10 arrêt St-Thomas Finkwiller


 





Génération Baroque
(6 chanteurs, 10 musiciens)
Atelier lyrique du Parlement de Musique (direction : Martin Gester)
Mise en scène: Benjamin Prins
__________________________________________________
Samedi 17 novembre 2018 à 20h00
Église Sainte-Aurélie, Strasbourg

Dimanche 18 novembre 2018 à 17h00
Foyer Culturel Georges Meyer, Dambach-la-Ville




 


Rienhard KEISER (1674-1739)
Diane ou la vengeance de Cupidon
(Diana oder des sich rächende Cupido)

Opéra comique en trois actes, Hambourg 1712-1724


 
La déesse Diane, ennemie jurée de l’amour, menace de mort toute compagne qui y succombe. Ce qui provoque la colère de Cupidon qui va s’infiltrer dans les relations et décocher ses flèches qui sèment les passions amoureuses. Sa première victime est Diane elle-même, qui tombe folle d’amour pour Endymion, un magnifique jeune homme qu’elle trouve endormi dans les bois.
C’est sur ce sujet léger propice aux quiproquos que Reinhard Keiser (1674-1739) compose son opéra comique « Diane ou la vengeance de Cupidon » destiné à l’opéra populaire “am Gänzemarkt” de Hambourg, le plus important alors en Allemagne.
Génération Baroque, atelier lyrique dirigé par Martin Gester, nous invite à découvrir cet opéra jamais représenté en France. Benjamin Prins, qui signe la mise en scène, s’amuse à dénoncer cette loi de Diane archaïque et contre nature en trouvant son inspiration aussi bien au cinéma (notamment dans le film de Jean- Jacques Annaud La Guerre du Feu) que dans l’opéra baroque dans un joyeux méli-mélo à la fois tendre et burlesque.

      
Génération Baroque est soutenue par la Fondation Entente Franco-Allemande, la Fondation Rhénane pour la Culture et l'Office Franco-Allemand pour la Jeunesse.



 Un aperçu du travail réalisé par Génération Baroque
______________________________________________________









 
Billetterie :
________
En ligne :
                 Samedi 17 novembre 2018

Boutique Culture, place de la Cathédrale à Strasbourg

              Dimanche 18 novembre 2018: entrée libre


Accessible en transport en commun :
______________________________

Tram :  ligne B arrêt Faubourg National
Bus    :  ligne 2 arrêt Sainte-Aurélie


 





Duo A & A
(Anastasia Antonova et Anna Kiskachi - clavecins)
_________________________________
Dimanche 24 février 2019 à 17h00


Cité de la Musique et de la Danse, salle 30, Strasbourg




DANSE MACABRE
Danses pour deux clavecins de Lully, Royer,
Haendel... Dvorak et Saint-Saens.
 
Les noms de Dvorak et Saint-Saëns ne viennent pas immédiatement à l’esprit lorsqu’on parle de clavecin! Le duo formé par les clavecinistes russes A & A (Anastasia Antonova et Anna Kiskachi) propose des récitals où des oeuvres baroques de la plus belle facture alternent avec des transcriptions virtuoses pour deux clavecins ou clavecin à quatre mains d’oeuvres symphoniques.
C'est un concert jubilatoire qu'elles proposent, tant par leur interprétation de Lully, Haendel, Purcell et Boccherini que dans les danses slaves qui virevoltent sous leurs doigts, tandis que dans la célèbre danse macabre le clavecin sait se montrer sombre, inquiétant et ensorcelant...
Formées au conservatoire de Moscou, puis au Mozarteum de Salzbourg, à Vienne et à Munich, Anastasia Antonova et Anna Kiskachi sont lauréates de prestigieux concours internationaux, aussi bien en soliste qu’en duo (à Prague, Leipzig, Bruges...).

 


 Un aperçu du travail réalisé par A & A
______________________________________________________









 

Site internet
___________

Billetterie :
________
En ligne       

Boutique Culture, place de la Cathédrale à Strasbourg

Accessible en transport en commun :
______________________________

Tram :  lignes A et D arrêt Etoile Bourse
Bus: lignes 14, 24 et L1 arrêt Etoile Bourse






 





La Rêveuse
________________________________
Vendredi 1 mars 2019 à 20h00
Église réformée du Bouclier, Strasbourg




Fantaisies du Nord
Sonates de Buxtehude et Reinken

L'ensemble La Rêveuse revient à Strasbourg, avec un programme unanimement salué par la presse, et couronné par un Choc de l’année 2017 de Classica.

Reinken à Hambourg et Buxtehude à Lübeck ont dominé pendant une quarantaine d’années la vie musicale en Allemagne du Nord. Leur musique instrumentale composée pour les violons et la viole, instruments alors favoris en Allemagne, est un modèle de cet art des contrastes et des surprises qu’est le stylus fantasticus, défini par Mattheson comme un art de la fantaisie et de la liberté, de la rhétorique et de la vocalité. C’est dans ces terres musicales du Nord et dans l’art de ces deux grands maîtres si différents que Jean-Sébastien Bach va puiser l’essence même de son inspiration.

 


 Un aperçu du travail réalisé par La Rêveuse
______________________________________________________









 

Site internet
___________

Billetterie :
________
En ligne :
                 Vendredi 1 mars 2019
             
Boutique Culture, place de la Cathédrale à Strasbourg


Accessible en transport en commun :
______________________________

Tram :   ligne A ou D arrêt Langstross/Grand'Rue
Tram :   ligne B ou F arrêt Alt Winmärik

Bus    :  ligne 10 arrêt St-Thomas Finkwiller



 





Les Heures du Jour
Daniel Isoir (pianoforte) - Gilone Gaubert-Jacques (violon) - Stefano Marcocchi (alto)
 
Emmanuel Jacques (violoncelle) - Gautier Blondel (contrebasse )
___________________________________________________________
Mardi 2 avril 2019 à 20h00


Palais Rohan, Strasbourg




SCHUBERT: quintette « la Truite »
BEETHOVEN: trio avec piano
 


 
Oeuvre phare du répertoire chambriste, le quintette « La Truite », composé en 1819 mais publié de manière posthume en 1829, tire son nom du quatrième mouvement qui est une suite de variations sur le thème du Lied « Die Forelle » composé deux ans plus tôt. Malgré sa popularité, et la multitude de versions enregistrées, il est surprenant que ce quintette ait échappé aux mailles du filet de l’interprétation historique.
Ce sera chose faite lors de ce concert réunissant plusieurs artistes de renom : Daniel Isoir, Gilone Gaubert-Jacques, Emmanuel Jacques… N’hésitez pas à venir vous rafraichir les ouïes à l'écoute de cette truite frétillante, accompagnée d'un trio avec piano de Beethoven.



 


 Un aperçu du travail réalisé par les Heures du Jour
______________________________________________________









 

Site internet
___________


Billetterie :
________
En ligne     
Boutique Culture, place de la Cathédrale à Strasbourg


Accessible en transport en commun :
______________________________

Tram :   ligne A ou D arrêt Langstross/Grand'Rue











 


Musikhochschule de Trossingen
Solistes, choeur, orchestre et ensemble de trompettes
Direction: Lorenz Duftschmid
___________________________________________________________________
Samedi 27 avril 2019 à 20h00

Église Saint-Jean-Baptiste, Saessolsheim

Dimanche 28 avril 2019 à 17h00

Église abbatiale Saint-Maurice, Ebersmunster




 


Fux, Te Deum - Magnificat- Requiem - Turcaria
Fastes à la cour de Vienne :
Musiques de Johann Joseph Fux (1660-1741)
 
C’est à une véritable redécouverte de Johann Joseph Fux
(1660-1741) que nous convie la Musikhochschule de Trossingen, l'un des meilleurs instituts d'enseignement supérieur de la musique ancienne en Europe.
On peut lire sur la couverture de la partition originale de son Te Deum « de Johann Joseph Fux, né fils de berger en Styrie à St. Marein près de Graz, puis nommé aux plus grands honneurs à la cour de Vienne, «ersten Capellmeister Caroli VI».
En effet, nommé compositeur de la cour impériale de Vienne en 1698 par Léopold Ier, Fux conservera ce poste prestigieux sous le règne de tous ses successeurs, jusqu’à sa mort en 1741.
Les oeuvres présentées dans ce programme, choisies parmi les 500 qui nous sont parvenues, ont été exécutées fréquemment lors des événements majeurs de la cour impériale (naissances, cérémonies funèbres, victoires...) tout au long de sa carrière.
Fux comptera Muffat et Zelenka parmi ses disciples. Son traité de contrepoint, Gradus ad Parnassum, paru en 1725, figurera dans la bibliothèque de compositeurs tels que Jean-Sébastien Bach et Joseph Haydn.

 Un aperçu du Te Deum de Fux dirigé par Lorenz Duftschmid
_______________________________________________________









 
Billetterie :
________
Saessolsheim: entrée libre
Ebersmunster: se rapprocher des Amis de l'Abbatiale






Site internet
___________





 


El gran Teatro del mundo
(6 musiciens)
___________________________________________________________________
Samedi 4 mai 2019 à 20h00

Église protestante,Haguenau

Dimanche 5 mai 2019 à 17h00

Chapelle Saint-André, Andlau



 


Histoire sans paroles
L'Opéra au Salon
pages instrumentales d'opéras de Lully, Campra et Marais.

 
Sous le règne du roi Soleil, la France devient la nation la plus puissante d’Europe. Lully et le librettiste Quinault vont inventer la tragédie lyrique, genre typiquement français qui mêle intimement tous les arts : la musique, les beaux-arts, le théâtre, la danse. Tous les opéras représentés furent publiés en éditions de luxe conformément aux exigences de Lully lui-même. Après sa mort, ils furent réédités sous forme de réductions adaptées à une exécution dans le cadre privé d'un salon. C’est ainsi qu’est né le programme «L’Opéra au salon», narration sans paroles, adapté à un ensemble dont le but est de transporter l’auditeur au coeur d'une dramaturgie faite de moments sensibles, intenses, tempétueux, sensuels.
Constitué de six jeunes musiciens qui se sont rencontrés à la Schola Cantorum de Bâle, El gran Teatro del mundo se spécialise dans l’interprétation de la musique française du Grand Siècle. Ils ont été sélectionnés pour le projet européen EEEMERGING en faveur des jeunes ensembles baroques.

 Un aperçu du travail réalisé par El gran Teatro del Mundo
_______________________________________________________









 
Billetterie :
________
Entrée libre pour les deux concerts.



Site internet
___________





A M I A
BP 10251
67007 Strasbourg Cedex
06 05 35 83 04


Inscription à la lettre d'information

Licences:
N°2-1103252
N°3-1103253
Retourner au contenu | Retourner au menu